Comment s’y prendre…

IMG_4762

Oh le casse tete… J’aime l’ordre, la routine, les plans, les listes donc je me suis dit que cet esprit méthodique allait transparaitre dans notre éducation à la maison. Sauf que ce n’est pas moi qui apprend, et si c’était le cas ça marcherait pile poil!

Pour E ce n’est pas très difficile, mais je me suis très vite rendue compte que, même s’il fait ce que je lui demande, ce n’est pas vraiment par gout mais plutôt pour se débarrasser de son lot de travail et pour passer à autre chose. Nous sommes très similaire lui et moi, d’ailleurs il n’y a qu’a voir quand nous ne sommes pas d’accord… je vous laisse imaginer.

Par contre en ce qui concerne V je commence à entendre des “on doit vraiment faire des maths là…??” dit avec le plus de lassitude possible, et ce à CHAQUE fois qu’on fait des maths. A ce rythme, la route vers l’excellence va être longue et douloureuse!

Suite à la série de tests qu’il a passe on sait que les maths devraient être son fort encore faut il les lui faire aimer. On sait aussi qu’il a d’énormes problèmes de concentration et d’organisation, alors imaginez ce que l’ennui plus le manque de concentration donnent… C’est une vraie torture et le seul moyen de lui faire arriver au but est de m’assoir avec lui et de les lui faire faire a l’oral.

Résultats, nous sommes tous les deux dégoutes des maths pendant un bon moment…

Je sais que lorsqu’il est passionné par quelque chose il peut être très concentré. Quand nous lisons ensemble il ne décroche pas, et il peut répondre très précisément à mes questions avec un vocabulaire très avancé (même s’il a passe son temps à faire voler des lego pendant la lecture).

Donc que ce soit pour l’un ou l’autre ma méthode extra méthodique à des failles, que dis-je, des cratères!

On m’a souvent conseille de passer par une période de deschooling, basee sur les pensées du Philosophe Ivan Illich qui est une période transitoire entre l’école et l’école à la maison. Il y a des évidences qui démontrent que les enfants et les parents doivent passer par cette phase afin de se détacher du système scolaire comme nous le connaissons. Ceci afin d’entrer dans une éducation qui encourage et soutien les enfants à s’épanouir dans un apprentissage qui leur est naturel et de faire en sorte de les aider au mieux à poursuivre leurs centres d’intérêts.

Bien évidemment notre première réponse à ça est d’en rigoler et de se dire que si on laisse nos enfants choisir ce qu’ils veulent faire ils demanderont un excès de recrée et de jeux video. Mais en fait ça, ça n’a qu’un temps. Les enfants sont très curieux de nature et il arrive un moment ou ils se rendent compte de leurs limites à s’épanouir dans un domaine qui les intéresse et ils veulent apprendre. Tous simplement apprendre.

Je dois donc me rendre à l’évidence et accepter que ce temps est nécessaire même si je l’ai nié un bon moment. Nous allons donc souffler et passer beaucoup plus de temps dans la non formalité du moment…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CommentLuv badge